En bus

Pour améliorer la sécurité et le confort des usagers, Châlons-Agglo a donné un coup d’accélérateur à sa politique en matière de transports publics.

dernière mise à jour le 20.01.2017

Ajouter aux favoris

Les transports urbains

La Communauté d’Agglomération de Châlons-en-Champagne a investi plus de 5,3 millions d’euros depuis 2014 pour doter le territoire en véhicules et en matériels de pointe. Elle attribue d’importants moyens à son délégataire de service public, Keolis, pour inciter les habitants à utiliser davantage les transports en commun en ville et dans l’agglomération. 

Aujourd’hui, les déplacements doivent être respectueux de tous. 

Le bus, ma nouvelle voiture !  

Le réseau est composé de huit lignes desservant les dix Communes autour de Châlons-en-Champagne dont Coolus, Moncetz-Longevas et Saint-Gibrien et cinq lignes péri-urbaines desservant les 28 autres Communes. La Communauté d’Agglomération gère aussi les transports scolaires et périscolaires. 

Un service de transport à la demande complète l’offre depuis les communes péri-urbaines. 

Le parc de véhicules du réseau Sitac est important. Un bus articulé de dernière génération (18 mètres de long) a été acquis par la Communauté d’Agglomération pour transporter jusqu’à 37 personnes assises et 120 debout aux heures de pointe, dans des conditions de confort. 

La Communauté d’Agglomération a équipé tous ses véhicules et même les petits bus d’un éthylotest anti-démarrage. Cet investissement lui permet de renforcer la sécurité à bord des véhicules. Les conducteurs doivent souffler dans l’éthylotest et, en cas de test positif à l’alcool, le véhicule reste bloqué pendant trente minutes et le restera tant que l’éthylotest sera positif. Ce dispositif n’est obligatoire que sur les autocars neufs affectés au transport des enfants. 

Ecologie avant tout !

Pour agir en faveur du développement durable, la Communauté d’Agglomération scrute les moindres détails dans sa politique Transports. Par exemple, le tunnel de lavage des bus a été remplacé par un équipement qui recycle l’eau.  L’ancien équipement utilisait 350 litres d’eau potable pour laver un bus. Il n’en faut plus que 50 aujourd’hui. L’eau recyclée est totalement propre grâce à une succession de séparateurs, de débourbeurs et d’un réacteur biologique.  

  • Plus de 17 000 clients par jour
  • 4 millions de voyageurs par an
  • 235 arrêts de bus
Cette page a-t-elle répondu à vos attentes ?